Médecine énergétique

Épicondylite

L’épicondylite (tendinite du coude) est souvent nommée « tennis elbow » ou « golfer’s elbow ». Cette affection musculaire et tendineuse, connue et courante, peut être associée à un traumatisme sportif ou à des conditions de travail qu’il faudrait changer. Cette douleur au coude peut affecter autant les personnes sportives ou non, quel que soit leur âge et leur activité.
 
Cette inflammation d’une petite zone osseuse du coude est située à l’attache des muscles extenseurs du poignet. Elle peut causer des douleurs irradiantes, le long du bras (vers le haut et/ou le bas, ou sur la externe de l’avant-bras), parfois elle peut être présente à la surface interne de l’articulation.
 
Épicondylite
 

Les symptômes

La douleur locale ressentie est parfois aiguë et se situe au niveau de l’os du coude. Les patients souffrant de ce symptôme peuvent éprouver une faiblesse au poignet.
Selon la progression et l’intensité de l’inflammation, la faiblesse peut créer des difficultés à accomplir des mouvements simples: soulever une verre d’eau, tourner une poignée de porte, etc.
 

Les causes les plus fréquentes

Les sports qui exigent de serrer avec fermeté, à la main, un objet ou un accessoire (raquette de tennnis, club de golf, etc.).
L’impact répété des mouvements de l’objet peut créer des traumatismes au tendon du coude et entraîner une lésion.
Certaines activités obligeant à tenir longtemps ou souvent un objet peuvent aussi être une des causes d’une lésion tendineuse (métiers du bâtiment ou activités artistiques).
Les travailleurs du secteur de la construction, les menuisiers et les peintres sont souvent sujets à des épicondylites.
Un activité demandant une force minime mais répétée peut à long ou moyen terme causer des dommages.
 

Approche thérapeutique

Le thérapeute et masseur est un spécialiste des muscles et des articulations, son expérience et ses compétences lui permettent d’agir efficacement (et en douceur) sur plusieurs affections du coude.
Christian Beerli, votre thérapeute, a recours, selon les cas, aux massages thérapeutiques pour réchauffer les tissus, et ainsi réduire les contractures (ce qui augmente la circulation sanguine). Des huiles essentielles et des rubéfiants (ayant une action musculaire), ainsi que des techniques de kinésithérapie redonnent au coude sa mobilité et ont pour conséquence de réduire les douleurs.